LE TRAUMA: Un problème très sérieux avec des mesures très sérieuses lors d’une formation organisée par le CPR

Une retraite des Représentants Légaux des Eglises et Associations membres du CPR pour la redynamisation de leur unité et l’avenir du CPR
29 juillet 2019
KAYONZA : le Conseil Protestant du Rwanda – CPR  organise une campagne de sensibilisation  de la population  sur la lutte contre le traumatisme
8 août 2019

LE TRAUMA: Un problème très sérieux avec des mesures très sérieuses lors d’une formation organisée par le CPR

Photo d'Ensemble des Participants, les Formateurs et le Chef de Département de Social et Développement re présentant le SG du CPR

LE TRAUMA: Un problème très sérieux avec des mesures très sérieuses lors d’une formation organisée par le CPR

Photo d’Ensemble des Participants, les Formateurs et le Chef de Département de Social et Développement re présentant le SG du CPR

Devant la situation qu’a traversée le Rwanda en 1994 et autres problèmes en rapport avec le génocide perpétré contre les tutsi en 1994, sans oublier la vie courante des Rwandais, le trauma n’a pas encore pris fin car ses signes ne cessent pas de se manifester dans notre société, raison pour laquelle, le Conseil Protestant au Rwanda(CPR) a organisé une formation de coaching en Psychotraumatologie des autorités ecclésiastique membre du CPR à Kigali au centre d’accueil de l’EAR Diocèse de Kigali , dans le but de donner aux personnes formées des compétences de base en matière du trauma.

C’est du 29 au 30 juillet 2019 au centre de formation de l’Eglise Anglican Diocèse Kigali qu’a procédé à la clôture de la dernière session de cette formation, le Révérend Pasteur Samuel Mutabazi, le Directeur du département de l’éducation (BNEP) au nom du Secrétaire Générale tout en octroyant les certificats de participation au 27 candidats prêts à donner le service à la société dans le but d’aider les gens ayant connu ce problème.
Samuel Mutabazi a demandé à ceux qui sont formés d’aller et travailler pour le mieux vivre de la société, tout en sachant que le CPR sera toujours à leur service au moment où ils éprouveront des difficultés, et ceux qui sont formés ont promis de se donner corps et âmes pour que la société puisse profiter de cette compétence déjà acquise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *